Je reprends enfin ma vie en main 3/3

A quelques semaines du bonheur

Choix, renoncement et prise de décision

Nous ne partons pas dans la vie avec le même capital. Hors les inégalités face aux facteurs « chance », « santé », « beauté », »environnement de naissance », « caractère »…, certains d’entre nous sont plus doués pour comprendre ce qu’ils doivent faire pour des changements positifs. Ainsi, certains vont jouir d’une clairvoyance et d’un recul nécessaires pour agir. D’autres vont être capables de renoncer à « tout le package » pour se libérer de la situation qui ne leur convient plus. Une poignée d’entre nous va imiter strictement, comme on suit un plan de vol, ce qui marche chez les autres, sans se poser de questions, se plaindre ou renoncer! A chacun son fonctionnement.CE QUI ENTRAVE NOS DECISIONS
Cependant, nous sommes beaucoup à être perdus, du fait de nos inquiétudes face aux changements, à notre résistance à renoncer, à la mauvaise foi et aux portes de secours que nous nous ménageons.

Donc, continuons notre introspection pour trouver des réponses.

Mon travail

  • Qu’est‐ce qui me plaît dans le métier que j’exerce ? cela me rend ‐il heureux(se)
  • Parmi les valeurs qui me sont chères et mes qualités, quelles sont celles que j’utilise dans mon travail
  • Y a‐t‐il des tâches ou des missions que je remplis et qui vont à l’encontre de mes valeurs
  • Qu’est‐ce que je suis content(e) d’avoir appris grâce à mon travail
  • Quelles sont les compétences et connaissances que j’utilise ou que je mets en avant dans mon travail
  • Ai-je d’ autres connaissances ou compétences que j’ai envie d’utiliser
  • Le jour où je me suis senti(e) sincèrement utile au travail c’est
  • Et celui où j’ai ressenti une grande fierté au travail
  • Ce que j’apprécie dans mon environnement et mes conditions de travail
  • Je me sens particulièrement à l’aise dans mon travail quand
  • Je nomme les collègues que j’apprécie particulièrement et j’explique pourquoi
  • Ma charge de travail est‐elle en adéquation avec le salaire qui en découle
  • Plus jeune je voulais être ou travailler dans
  • Avec le recul, quels sont les éléments qui me font dire que je suis sur ma voie ou à l’inverse que je m’en suis éloigné(e)
  • Si je devais recommencer, qu’est‐ce que je ferais autrement
  • Ai‐je déjà envisagé une reconversion professionnelle
  • Quels éléments, raisonnements ou phénomènes m’empêchent de passer à l’action
  • Je décris ce qui serait pour moi le poste idéal
  • En quoi serait‐ce le poste idéal
  • Je me projette dans cinq ans et je décris ma vie professionnelle

Défis, exercices et suggestions

J’estime mon sentiment de satisfaction au travail
Les points à aborder avec mon supérieur sont
Je prépare mes arguments

J’estime ma volonté et ma motivation pour entreprendre des changements
Si j’envisage d’évoluer ou de me réorienter professionnellement :

1‐ j’identifie les acteurs et les partenaires utiles pour m’informer et me guider dans mes recherches
2‐ j’interroge le marché pour connaître les métiers en tension
3‐ je m’informe concrètement sur la réalité du métier

Je fais le points sur mes réponses et en tire les conclusions
Je dresse une liste des valeurs, des qualités, des centres d’intérêt que je souhaite exploiter dans mon métier ainsi que les conditions et l’environnement dans lesquels je souhaite évoluer.

Enfin, si je souhaite me réorienter ou changer de métier, je regarde également du côté des concours et des contrats de professionnalisation adulte.

Mes projets

  • Je me remémore un projet abouti qui m’a apporté beaucoup de joie et de satisfactions
    Selon moi, ce qui a permis son succès c’est
  • La liste de toutes les choses que j’ai toujours voulu faire
  • Je recense ce dont j’ai besoin pour les mener à bien
  • Ce qui serait impératif de faire, d’entreprendre et de vivre
  • Quelles sont les craintes, les peurs et les doutes qui entravent mon action
  • Je dresse la liste des obstacles
  • Quelle est la part des obstacles véritables et celle de la construction subjective quand je renonce à agir
  • Je cite les raisons pour lesquelles je ne devrais pas renoncer
  • Tous ceux qui pourraient m’aider pour y arriver (de part leur vécu, expérience professionnelle, intérêt…)
  • Pour chaque personne citée, quel pourrait être concrètement son apport
  • Je fait la liste de ce que je pourrais faire pour moi‐même
  • Si je me décide je pourrais concrétiser un projet dans les (délais)
  • Je me projette dans cinq ans pour me remercier d’avoir tenté et je me félicite pour
  • Deux choses que j’ai prétendument raté et qui ont débouché sur de belles opportunités
  • Si j’avais une baguette magique je ferais en sorte de
  • Je me souviens d’une situation de « galère internationale » que je ne regrette pas car elle m’a permis de
  • Ce qui me fait dire que ce que je fais est en accord ou en désaccord avec ce que j’ai toujours souhaité pour moi‐même
  • Je cite les personnes, personnages et les héros que je préfère et pourquoi le sont-ils

Défis, exercices et suggestions

J’estime ma volonté et ma motivation pour entreprendre des changements
Où en est mon projet dans cinq ans, trois ans un an
Qu’est-ce qui faciliterait l’action
Je me lance des défis pour me surpasser Je ne remets rien à plus tard : je profite d’une bouffée d’optimisme ou de bravoure pour agir
Je me lance et je décide de

L’univers et moi

  • Les belles choses auxquelles j’ai envie de croire
  • Je crois que je suis sur cette terre et dans cette vie pour
  • Il y a des jours où je me sens particulièrement béni(e) ou chanceux(se) parce que
  • Je raconte un jour particulièrement chanceux
  • Les autres me semblent plus ou moins chanceux que moi car
  • Je donne mes trois citations ou adages préférés
  • Dans l’ensemble, face aux personnes inconnues et en société je me sens plutôt
  • Je raconte un moment spontané et particulièrement agréable avec une personne inconnue
  • Ce que je voudrais pouvoir être capable de faire, dire ou être face à l’inconnu
  • Je me remémore un moment inconfortable où j’ai eu honte de moi ou de mon comportement
  • Un moment inconfortable où j’ai ressenti de l’impuissance ou de l’injustice
  • Je trouve les mots pour me rassurer, (me) pardonner, accepter ce qui est, afin de passer à autre chose
  • Ce que m’évoque la notion d’univers
  • Qu’est‐ce qui me relie à l’univers
  • Les paysages que j’affectionne particulièrement son
  • Quelle est concrètement ma relation à la terre, à ses ressources, à la nature et aux autres êtres vivants
  • Je contribue à la sauvegarde et au respect de ma planète car
  • Les petits gestes supplémentaires que j’ai envie de faire pour préserver la planète sont
  • Quelles sont les choses que je continue à faire tout en me disant que je devrais faire autrement
  • Je cite deux causes, mouvements ou associations qui m’inspirent et pour lesquels je ressens respect et admiration

Défis, exercices et suggestions

Sur une échelle de 1 à 10 j’estime ma contribution à la sauvegarde de la planète et de ses ressources
Je note les gestes et les habitudes que je suis fière d’avoir adoptés
Les choses pour lesquelles je me sens plein(e) de reconnaissance
Je situe mes trois cerveaux dans le corps et j’explique à quoi ils me servent et en quoi ils sont interdépendants
Les habitudes alimentaires que je pourrais modifier pour plus de vitalité et de bonne humeur
Je décide d’observer et de comprendre l’insecte ou l’animal qui m’effraie plutôt que de lui faire du mal et/ou de transmettre ma phobie à mes enfants
Les 3 nouvelles habitudes(pour moi, mon entourage et pour la planète) à mettre en place sont

Un temps pour agir ou prendre son temps ?

Les deux, évidemment. Comme « la vie n’est pas un long fleuve tranquille », elle subit des cycles. Ainsi, toute situation nouvelle nous enthousiasme, nous comble et nous fait évoluer, dans un premier temps, avant de nous plonger dans une sensation de routine, laquelle va finir par nous peser jusqu’au sentiment d’ennui profond ou d’insatisfaction. Par conséquent, on peut s’enliser dans cette situation et se morfondre jusqu’au déclic qui nous fera passer à l’action. Se pose alors la question du « comment », « vers quoi » et « pour quelles conséquences ou résultats ».

Enfin, il s’agit également de ne pas laisser passer cette petite voix qui nous indique qu’il est temps d’agir!!

Pour conclure

cet exercice de thérapie par l’écriture va vous permettre de pointer vos contradictions, les conflits de valeurs ou d’intérêt, auxquelles vous allez remédier par un choix d’actions mûrement réfléchies. Il va vous donner une meilleure vision des changements à entreprendre et des pièges matériels et psychologiques à surmonter.
Il s’agit également, et avant toute chose, de prendre vos responsabilités et la part des modifications qui vous incombent pour aller vers une existence plus harmonieuse. Eliminer les facteurs extérieurs, les biais cognitifs ou les bénéfices secondaires qui vous maintiennent dans l’immobilisme puisqu’ils vous trompent et entravent toute vision pertinente de ce que vous avez à entreprendre.
Voilà! A toi de jouer! Et surtout n’oublie pas de t’amuser et de prendre du plaisir en faisant ces exercices, car le voyage aussi est une destination !

Plus

De quoi peut-on souffrir au travail ?

http://www.carsat-centreouest.fr/carsatpubv2/attachments/article/171/lien_demat_bore-out-brown-out_2017.pdf

Pour 1 séance gratuite d’accompagnement (1H30) : Séance gratuite d’accompagnement

ETRE PLUS HEUREUX AU TRAVAIL

AMELIORER SON ESTIME DE SOI

http://www.rfi.fr/emission/20170727-est-serendipite

Surtout n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :