2019 : ADIEU DEPRIME ET BONJOUR BONHEUR

2019 : l’année de tous les changements ou comment trouver son bonheur

Comment retrouver le bonheur ?

Dans une société qui donne l’impression que, pour exister, il faut être beau, riche et connu, il semble difficile pour beaucoup d’entre nous de se sentir fier de son parcours ou comblé par sa vie.

Partout sur les réseaux sociaux, il nous vient des experts, qui nous disent quoi et comment penser, agir, comment nous vêtir ou nous maquiller parce que nous oublions de nous faire confiance, parfois de lire, d’expérimenter et de nous faire une opinion propre.

Les valeurs républicaines prônent « la liberté, l’égalité et la fraternité » alors que nous nous enfermons dans une solitude et une individualité caractérisées.
Nous nous harcelons de questions pour rester à la hauteur de l’idée que nous nous faisons du bonheur que nous devons vivre, de ce que nous devons être, faire ou devenir. Au détriment, malheureusement, de notre véritable vocation.

Et si cette année vous décidiez de vous atteler à ce qui vous empêche d’être heureux ?

Cependant, il n’existe pas de mode d’emploi pour être heureux ou pour réussir sa vie. Il n’existe aucun sauveur, extérieur à nous-même, pour nous guider et trouver les réponses appropriées. Il existe simplement des professionnels qui pourront vous aider à démêler un peu de confusion et vous mettre sur quelques pistes…Le reste, c’est à vous de la faire.

Parce que l’époque nous somme d’être heureux, de faire quelque chose de notre vie, nous ne savons plus au juste de quoi nous avons réellement besoin pour nous sentir accompli et satisfait.
Quelle est au juste notre idée du bonheur ? https://lavieautaquet.com/2017/11/30/comment-cultiver-le-bonheur/

L’erreur serait de mettre plus de confusion encore en pensant qu’il existe quelqu’un, un autre que vous-même, qui vous guiderait et vous montrerait exactement la voie à suivre. Les coachs, les mentors, les consultants, les psy, les guides spirituels et consors sont des interlocuteurs que vous pouvez consulter. En revanche, ils ne seront que l’amorce d’un travail qui vous est personnel.

En aucun cas, vous ne devez avoir l’impression qu’ils vous imposent ou vous disent quel est votre besoin et quelle est la marche exacte à suivre. Prenez les conseils, et décidez s’ils sont appropriés ou non.
Leur travail est intéressant dans la mesure où ils vont vous mettre sur la voie de vos blocages, vous montrer d’où viennent vos résistances, vos doutes, vos peurs..bref, ils vont pouvoir vous aider à y voir plus clair mais en aucun cas vous dire ce que vous devez faire.

Où en êtes-vous dans votre vie ?

Coup de mou, déprime ou dépression ?

Coup de mou, déprime ou dépression?
Depuis combien de temps n’avez-vous pas ressenti un sentiment de bonheur plein et serein ? Vous pensez que vous avez trop souvent des coups de mou ?
D’une petite baisse de moral, on peut enchaîner sur une déprime, plus longue, avant de basculer dans la dépression, plus grave.
Il est donc impératif de faire un point.

La déprime

En effet, alors que le « ptit coup de mou » est susceptible de passer très vite, en changeant deux ou trois ingrédients de sa routine (alimentation plus riche en vitamines, plus saine ou plus appropriée; sorties plus fréquentes ou de meilleure qualité; prise en main de problématiques; meilleures habitudes, réalisation d’un projet…), la déprime, elle, s’installe dans la durée et demande de se questionner davantage. A ce titre, elle interroge sur ce que vous devez changer dans votre quotidien. Il ne s’agit plus de savoir ce qui vous ferez du bien mais ce qui vous fait du mal. En général, c’est un ou plusieurs aspects importants de votre vie que vous allez devoir décider de changer ou d’abandonner (au fond de soi, on sait toujours de quoi il s’agit : relation de couple et vie familiale, orientation professionnelle, dettes, quête d’amour, un passé douloureux, une addiction ou un schéma qui se répète, etc…).

La dépression

Elle peut être réactionnelle à un choc ou un événement douloureux que vous venez de vivre. Ce peut être aussi la conséquence d’une situation que vous vous infligez depuis trop longtemps. Elle peut être la résultante d’une déprime larvée, non prise au sérieux et ignorée depuis un certain temps.

La dépression, c’est cet état qui vous enlève toute joie de vivre, l’énergie et l’envie ou toute perspective d’avenir. Plus rien n’a plus de saveur, tout vous indiffère ou vous angoisse.
Ici, le message est un peu plus confus. Il peut prendre la forme d’affections ou de symptômes, nous faire basculer dans des compulsions, insomnie ou hypersomnie, abattement, agressivité…Il se peut que l’on se sente simplement très épuisé, sans davantage de signes.

Vendue ainsi, cela ne fait pas envie et cependant, il s’agit d’un message salutaire : l’inconscient et le corps vous stoppent. Il est temps d’opérer le CHANGEMENT !! Selon son stade et sa puissance, vous pouvez vous faire aider par un spécialiste qui pourra vous accompagner à reprendre pied afin que vous puissiez récupérer de l’énergie et vous attelez aux changements dans votre vie. https://lavieautaquet.com/2018/04/08/sortir-de-la-deprime-reprendre-gout-a-la-vie/

Une chance de cheminer vers le bonheur

En effet, rien ne sera jamais plus comme avant. Et c’est tant mieux…Et c’est ce qu’il faut. Une fois requinqué(e), si vous reprenez le cours de votre existence comme si de rien n’était, il y a des chances pour que vous rencontriez un nouvel épisode dépressif. L’âme est têtue !!

De plus, c’est l’occasion de plonger au fond de vous pour vous avouez enfin ce que vous ne voulez plus et, mieux encore, ce que vous souhaitez vraiment. Vous pouvez ainsi saisir l’opportunité de faire enfin ce que vous voulez, tenter ce que vous vous refusiez de faire…Etre en harmonie avec vos valeurs et vos envies ou votre moi profond.
Hélas, et nous le savons bien, il n’y a pas de changements drastiques sans renoncement. Pas de renouveau sans inconnues, pas de projets sans insécurité. De plus, il se peut que vous deviez affronter le regard des autres, leurs jugements, leurs conseils et leurs inquiétudes.

Enfin, cela exige de se débarrasser aussi des dogmes et des modèles que l’on vous a vendus comme vérité universelle depuis votre enfance, et qui sont fort culpabilisants. Avoir le courage de rompre avec ce que vous croyez qu’il est bon de faire, d’être pour être respecté et respectable. Ne plus réfléchir en termes de normalité, de bon ou de mauvais choix mais simplement écouter les aspirations de son coeur.

Ce qui nous rendrait vraiment heureux 

Faire sauter les entraves

Il faudrait pouvoir se débarrasser des parasites de l’esprit, comme les dogmes et les modèles que l’on vous a vendus comme vérité universelle depuis votre enfance, et qui sont fort culpabilisants. Avoir le courage de rompre avec ce que vous croyez qu’il est bon de faire, d’être pour être respecté et respectable. Ne plus réfléchir en termes de normalité, de bon ou de mauvais choix mais simplement écouter les aspirations de son coeur.

Enfin, dans cette vie à réinventer, la culpabilité, les loyautés, les croyances limitantes, la peur…toutes ces petites voix qui sabotent sont à ignorer ou à combattre.
Vous allez avoir besoin de discerner les vrais « freins » des fausses excuses. Et c’est peut-être à cette occasion qu’il vous faudra vous faire aider pour démêler un peu de toute cette confusion. Il en est de même, s’agissant de dépasser vos peurs ou les programmations qui vous limitent ou vous immobilisent.

Une introspection minutieuse et sincère

Je vous invite à plonger au fond de vous-même pour accéder à ce que vous vous empêchez de vivre ou d’être , et les raisons pour lesquelles vous semblez penser que ce n’est pas possible, pas le moment ou simplement irréaliste.
Je ne sais pas quand nous avons commencé à croire que la vie était un exercice sérieux et compliqué. Il semble que ce soit le jour où l’on a déclamé, appris et repris en coeur qu’il « fallait réussir sa vie ». Etre employable dans une société qui ne produirait que des biens matériels, dans laquelle tout s’achète, se paie et rien ne s’échange. Depuis, il existe « les loosers », « les enfants hyperactifs », »les troubles de l’attention », « l’échec scolaire », « les instables », « les marginaux », ceux qui n’ont pas « trouver leur voie », « les vieilles filles », « les célibataires endurcis », « les mâles alpha »…Tout ce petit monde pointé du doigt et stigmatisé.

Trouver en soi la réponse

Pourquoi sommes-nous autant à fonctionner aux antidépresseurs ou aux toxiques ? Comment se fait-il que nous soyons si nombreux à consulter des psy ou à se tourner vers le développement personnel ? A essayer d’apprendre, à travers les livres, les blogs et les réseaux comment accéder au bonheur ?
Enfin, comment se fait-il que les modèles de réussite et de bonheur qui nous font envie soient empruntés aux personnalités les plus riches et célèbres ?
N’existe t-il pas un autre modèle ? Celui dans lequel vous pouvez vous épanouir ?

Pourquoi ne pas faire une véritable introspection et décider d’assumer les choix qui en émergeront.
Encore une fois, nous avons en nous toutes les réponses. Nous devons simplement les assumer. Peut-être renoncer définitivement à celui ou celle que vous n’êtes pas, que vous ne serez jamais, en dépit des efforts que vous avez déployés.

La théorie « du beurre, de l’argent du beurre et de la crémière en porte-jartelles »

Oui, il existe toujours un modèle qui convient à chacun de nous. Comme je le dis toujours, plonger dans la nouveauté ou décider de changements obligent, très souvent, à renoncer à un acquis, un confort, une croyance ou une sécurité.
Il n’y a pas d’échec dans la vie. Il n’y a que des expériences et des souvenirs. Et parfois, il faut tâtonner pour trouver ce qui nous convient.
Peut-être est-il temps de faire le point sur ce que vous voulez faire?

A vos crayons!!! Faites la liste de ce qui doit changer (à la lumière du bonheur que vous recherchez), celle des moyens dont vous disposez pour le faire, celle de vos freins réels avec les contre-propositions pour chacun d’eux, celle des peurs et des objections qui pourraient vous faire renoncer et réfléchissez aux solutions pour chacune d’elles…
Enfin, dans un premier temps et jusqu’à ce que vous vous soyez approprié votre nouvelle réalité, n’en soufflez mot à personne. En effet, tant que vous doutez, l’avis, les réserves ou la désapprobation des autres peuvent vous conduire à abandonner !

Pour conclure

Soyez créatifs, libres et audacieux!! il n’est inscrit nulle part que les choix de vie soient définitifs. De même, il n’existe pas une seule bonne façon de gérer sa vie, ni de hiérarchie dans les valeurs qui nous font avancer.

Donc, les changements réussis nécessitent de s’affranchir d’un certain nombre d’habitudes, de concepts et de croyances. Ils amènent à remettre en jeu les acquis, souvent durement obtenus et auxquels il est difficile de renoncer.

A ce titre, le concept de bonheur peut parfois, et dans un premier temps, être synonyme d’inconfort , de remise en question, de sentiment d’insécurité voire de solitude.

Enfin, trouver son bonheur c’est tout simplement, se réconcilier avec soi-même, son passé, ou en finir avec la tyrannie que l’on s’inflige depuis trop longtemps, sans même plus savoir pourquoi.

Je vous souhaite une belle année 2019 et souvenons-nous que le voyage, aussi, est une destination !!! Souvent la route que l’on emprunte est plus importante que l’endroit où l’on arrive.

 

Pour aller plus loin :

Une séance gratuite https://lavieautaquet.com/seance-gratuite-daccompagnement/

https://lavieautaquet.com/2018/07/05/comprendre-ses-valeurs-pour-mieux-fonctionner/

https://lavieautaquet.com/2018/04/22/agir-pour-etre-plus-heureux/

 

Surtout n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :