SAVOIR SE FAIRE RESPECTER

Se respecter pour se faire respecter

L’estime et la confiance en soi va influencer notre affirmation de soi. Savoir s’affirmer de façon appropriée concourt au respect que les autres vont nous porter. La vie n’est pas une lutte où il faut s’imposer à tout prix. Il est donc important d’y prendre une place confortable, celle que vous désirez et non celle que les autres vous laissent. Ce qui peut être compliqué quand on manque d’estime de soi.

Se faire respecter

Garder la bonne distance

Ne pas révéler trop de vous. Savoir adapter son discours et sa posture en fonction de vos interlocuteurs. En amour, entretenez un certain le mystère!

Pourquoi : certaines informations vous sont vraiment intimes et peuvent dévoiler des caractéristiques, des évènements ou des comportements qui peuvent contrarier les valeurs et le système de pensée des autres.

Tout le monde ne peut, ni ne veut forcément rentrer dans votre intimité ou partager vos tréfonds.

De plus, et nous le savons, l’information est un pouvoir. Des collègues ou des connaissances peuvent s’en servir contre vous, pour dégrader votre image ou la railler.

Marquer de l’attention sincère aux autres

S’informer sur les domaines qui passionnent votre entourage. Ce qu’il vit. Cela vous permet déjà, de vous sentir à l’aise quand vous en parlez et de nourrir la discussion. De plus, cela apporte de la qualité et de la profondeur dans les échanges.

Pourquoi : nous avons tendance à bien et bien trop parler de nous. A vouloir aborder les sujets qui nous tiennent à cœur et dans lesquels nous nous y entendons. Or, les autres sont pareils. Si vous semblez trop désintéressé par ce qui les passionne, ils vont, en retour, marquer de la distance et ne plus vouloir vous écouter. Il s’agit d’équilibrer les échanges et de montrer de l’intérêt sincère.

Poser des questions et être curieux des autres démontre que vous leur porter de l’intérêt. A leur tour, ils s’intéresseront sincèrement à vous.

Enfin, se tourner vers les autres nous détourne de notre égocentrisme et nous permet de constater que beaucoup, comme nous, sont en quête de confiance et d’estime de soi.

Etre soi-même, en toute circonstance et ne pas tricher

Conserver vos convictions, ne pas se ranger à l’avis des autres alors que vous n’êtes pas convaincu. Respecter vos valeurs profondes même s’il est tentant de faire le contraire en pensant, ainsi, se faire accepter ou respecter.

Pourquoi : à force de vous côtoyer, votre entourage va se rendre compte que vous n’êtes pas très franc ou affirmé. Vous brouillez alors l’image que vous lui renvoyez et il aura une vision peu fiable de vous.

Enfin, tout le monde ne peut pas adhérer à toutes les pensées, les opinions ou les faits et gestes d’autrui. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils ne sont pas respectables, admissibles ou pertinents.

Etre loyal et de confiance, au travail comme dans la vie privée

Il s’agit, là encore, d’envoyer une information de vous et de ce que l’on peut attendre de vous qui soit claire. Il faudrait faire ce que l’on dit et dire ce que l’on fait.

Eviter de faire traîner vos obligations ou de procrastiner. C’est énervant pour les autres et cela nuit à l’image que vous donnez ainsi qu’à la confiance que l’on vous accordera.

Essayer de donner le meilleur de vous en toute circonstance et respectez vos engagements privés et professionnels autant que possible. Prévenez de vos retards ou de tout changement suffisamment en amont pour que les autres puissent se réorganiser.

Eviter la dissidence inutile et contagieuse.

Pourquoi : savoir que les autres ont la satisfaction de pouvoir compter sur vous est gratifiant. Ils se sentiront dans l’obligation de faire de même avec vous.

Cela va aussi avoir un impact favorable sur leur désir ou non de collaborer ou d’organiser des choses avec vous.

Savoir décider et faire ses choix

Ce n’est pas toujours facile et cependant, vous êtes tout de même la personne la mieux placée pour comprendre ce qui est mieux pour vous. Les conseils ou les retours d’expérience peuvent éclairer vos prises de décision mais en aucun cas se substituer à votre libre arbitre.

Pourquoi : pour commencer à se faire un peu confiance !! Remonter dans sa propre estime. Rien n’est figé dans l’existence et les erreurs nous font progresser.

Si vous laissez l’entourage prendre la main sur votre vie, vous perdez de l’autonomie mais aussi l’opportunité d’être reconnu comme quelqu’un de responsable et d’indépendant. De plus, vous allez avoir plus de chances de vous entourer d’individus autoritaires et contrôlants.

Pour finir, vous aurez moins l’impression de subir votre vie et la pression des autres.

Reconnaître ses erreurs et s’en amender

Ce n’est pas toujours confortable de devoir reconnaître ses erreurs. En revanche, cela ne l’est pas plus pour ceux qui en subissent les conséquences. Donc cela peut-être la moindre des choses de débriefer, de présenter des excuses et de les réparer (les excuses seules ne valent rien, ce n’est qu’une formule comme une autre).

Pourquoi : cela évite les tensions futures et le ressentiment. Savoir se remettre en question est honorable. Pour la personne qui a subi, cela a un prix inestimable. Cela force le respect et c’est très inspirant.

Pour finir, cela démontre que vous pouvez vous remettre en question et donc, donne du crédit à vos actes ou propos quand vous semblez en être sûr. On suppose que vous avez réfléchi avant de parler ou de faire. Que vous saurez réagir en cas de complications.

Développer son assertivité

L’assertivité est l’aptitude sociale qui permet d’adopter le juste comportement au travail, comme dans sa vie personnelle. C’est un savoir-être basé sur une manière de se comporter et de communiquer. C’est elle qui nous permet de nous affirmer sans impacter négativement notre environnement. Elle est utile pour faire valoir nos droits, demander ou décliner une demande, émettre un sentiment, une opinion ou recadrer.

L’assertivité est une posture claire, ferme, honnête, directe mais courtoise. Elle permet d’agir sereinement, dans le respect des autres.

A quoi cela sert-il ?

il n’est pas toujours facile de trouver la bonne attitude à adopter dans les diverses situations où nous sommes amenés à nous exprimer, confronter nos idées et plus généralement, faire passer les messages qui nous tiennent à cœur. Certains vont préférer une position passive, d’autres vont être vindicatifs et agressifs mais ces comportements créent de la frustration et des conflits. Par ailleurs, cela n’améliore pas la considération et le respect que vous espérez de la part des autres et que vous allez éprouver pour vous-même.

Votre entourage aura plus de facilité à s’ouvrir à vous, à exposer ses remarques, convictions ou demandes car ils auront l’assurance que l’échange sera apaisé et courtois. Plus on peut dire et entendre les choses sereinement et respectueusement, et plus les relations deviennent faciles et franches.

Vous aurez l’assurance que personne ne vous critique dans votre dos et ainsi vous saurez à quoi vous en tenir vis-à-vis de votre entourage. En effet, une posture trop floue ou trop agressive peut amener l’environnement, pour vous protéger ou par crainte, à ne pas vous parler directement. C’est blessant. On peut même se sentir trahi.

L’état d’esprit d’un comportement assertif

Savoir se remettre en question et accepter la critique : cela est parfois inconfortable d’avoir à revoir ses repères, son état d’esprit ou ses convictions. Cependant, c’est très utile pour progresser, s’améliorer et s’apercevoir que nous ne sommes pas toujours dans le vrai.

Comprendre qu’une divergence d’opinion n’est pas une attaque :  c’est une situation où beaucoup y voient un rejet de leur personnalité toute entière avec leur système de pensée, de valeurs… Or,  il n’en est rien, la divergence ne vise que le point précisément abordé.

Faire valoir son point de vue sans crainte du débat ou de la confrontation  certains prennent la confrontation d’idées pour une véritable confrontation, à l’issue de laquelle il faudra vaincre ou se soumettre. Dans cet état d’esprit, les échanges peuvent leur apparaître difficiles et stressants.

Privilégier l’argumentation courtoise et apaisée : savoir distinguer un discours passionné d’un discours agressif. Il arrive que des personnes de tempérament passionné s’enflamment, ce qui ne veut pas dire qu’elles vous agressent. Tout le monde ne peut pas être calme et dans la retenue. La différence réside dans le fait qu’un échange vif peut être respectueux et courtois.

Si la personnalité de votre interlocuteur vous agresse, cela vous appartient. Lui faire remarquer qu’il doit se tempérer pourra, en revanche, être pris pour une marque d’irrespect à son encontre.

A l’inverse, ne pas prendre au piège les autres dans votre style de communication si c’est vous qui avait du tempérament.

Respecter le discours de l’autre, sans chercher par tous les moyens à le convaincre. Certaines personnes ont besoin de prendre du recul avant de se positionner.

Rester maître de soi en dépit de l’enjeu et de la tension. Il n’est pas toujours aisé de ne pas monter en pression dès lors que les premières frictions arrivent. Tout aussi compliqué de ne pas jouer le jeu de son interlocuteur si celui-ci perd son sang-froid.

Avoir une prise de position claire et franche : ce qui induit de se positionner nettement. Les hésitations, les volte-face ou les doutes récurrents ne sont pas sécurisants pour les autres. Avec le temps, ils auront tendance à ne pas tenir compte de votre discours ou de vos décisions.

En conclusion 

Se faire respecter n’est pas quelque chose qui s’obtient par la force. Cela demande de bien se connaître, de s’aimer et de s’accepter préalablement. Cela exige de se donner à soi avant de pouvoir donner aux autres.

Plus votre position au sein de votre environnement sera claire pour vous, et plus elle le deviendra pour lui. Respecter ce que vous êtes avant toute chose et prendre le risque de se dévoiler est un bon moyen de retrouver de l’estime de soi et d’obtenir le respect des autres.

 

Plus

https://lavieautaquet.com/2018/05/01/ameliorer-son-estime-de-soi/

https://lavieautaquet.com/2018/04/22/ameliorer-sa-communication/

Développer son assertivité : 1h de conseil gratuit

Surtout n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :