LA DEPENDANCE AFFECTIVE : LES PISTES POUR LA COMBATTRE

De la dépendance affective à l’autonomie

La dépendance affective est l’absence totale de sérénité. C’est un état de souffrance et de stress permanent. Une menace quotidienne qui plane sur votre couple ou sur votre relation. C’est comme si chaque jour, chaque moment de la journée vous deviez être rassuré sur l’amour que vous porte votre conjoint.

Plus encore, vous avez besoin de rester au centre de ses préoccupations et de ses attentions. Comme vous n’avez besoin que de lui ou d’ elle pour être bien, vous ne comprenez pas qu’il/elle ait besoin d’interactions avec autrui. D’ailleurs, cela finit par vous faire douter de ses intentions ou de son honnêteté vis-à-vis de vous. Avec parfois l’impression que plus vous vous investissez dans le couple et plus votre partenaire cherche à s’en extirper. De prime abord, l’on pourrait croire qu’il ne s’agit que de jalousie mais la dépendance affective va plus loin que cela.

Notion sur la dépendance affective

C’est un peu comme si on ne pouvait pas vivre sans l’Autre et sans être au centre de son attention. La dépendance affective provoque une tension permanente mêlant le besoin de l’autre, une attitude contrôlante et une jalousie exacerbée. Elle passe par une recherche et une nécessité de vivre son couple en totale exclusivité. Cet état peut aussi provoquer une grande angoisse lors des séparations normales du quotidien. Etre au centre des préoccupations, des pensées et de l’intérêt de celui ou celle qu’on aime.

Ne pas pouvoir fonctionner sans son partenaire et n’exister, quelque part, qu’à travers sa vie et ses activités de couple.

Les conséquences sont bien souvent l’impuissance du conjoint à rassurer la personne dépendante et des relations épuisantes pour les deux partenaires. Cependant, même en limitant voire en éliminant tout contact ou relation extérieure, le dépendant ne sera pas pour autant débarrassé de ce besoin d’être éternellement rassuré. De cette peur panique d’être abandonné.

Par ailleurs, la forte demande affective du dépendant conduit à l’épuisement du partenaire. De crises de panique en scènes de jalousie, le couple n’arrive plus à fonctionner de façon harmonieuse et le conjoint étouffe.

La dépendance affective prend source dans le parcours de vie

Il s’agit, comme dans beaucoup d’autres situations, d’un manque de confiance et d’estime de soi.

L’enfance

  • L’absence de lien ou la rupture du lien maternel,
  • Les carences affectives ou d’attention,
  • Les problématiques familiales comme les abus, l’absence de marque de reconnaissance ou de tendresse (famille nombreuse, un membre malade à qui on a donné toute l’affection et consacré tout son temps…),
  • L’hypersensibilité mal évaluée et/ou gérée de la part de la famille, l’entourage et le système scolaire qui a pu provoquer un sentiment d’être incompris et défaillant/différent,
  • Une stigmatisation (personnalité difficile, instable, …),
  • Une rivalité implicite dans la fratrie (avec la supériorité ressentie de son frère ou sa soeur provoquant un manque de confiance en soi et d’estime),
  • Une éducation exigeante qui a pu créer chez vous des doutes récurrents.

Des situations atypiques

  • Un modèle de relation exclusive que vous avez toujours vu ou expérimenté depuis votre jeune âge (modèle parental, dans la fratrie ou de part votre lien exclusif avec un de vos parents)
  • Une particularité ou une personnalité spécifique qui vous a installé dans une solitude sociale et relationnelle : timidité, hypersensibilité, précocité, …
  • Un complexe : physique ou intellectuel…

Une ou plusieurs expériences passées ayant conduit à une schématisation des relations

  • Une trahison ou un sentiment de trahison en amitié comme en amour,
  • Des échecs amicaux ou sentimentaux répétés,
  • Une relation qui vous a mis sous dépendance ou sous emprise (avec un partenaire autoritaire, contrôlant, manipulateur, possessif…),
  • Une relation qui a détruit votre estime et confiance en vous (relation abusive, pathologique, …).

Ce sont autant de situation qui peuvent conduire à vous donner une image très peu valorisante de vous-même. Vous vous sentez, s’agissant de vos relations amoureuses, en insécurité quant aux sentiments de l’Autre. A ce titre, vous ressentez très vite la peur d’être abandonné au profit de quelqu’un de plus intéressant, plus beau, plus intelligent, « plus tout » que vous. Vous avez alors le sentiment irrationnel que si vous vous coupiez de tout le monde et empêchiez toute interaction vers et de l’extérieur vous protégeriez votre relation. Que votre partenaire ne serait pas tenté. Car votre peur est qu’on le détourne de vous, qu’il/elle cède à la tentation ou qu’il cesse de vous aimer.

Les conséquences de la dépendance affective

Insécurité et pulsions

Vous avez beau avoir de nombreuses qualités, comptez des réussites personnelles et professionnelles ou être estimé de votre entourage, lorsque vous êtes en couple, vous perdez toute confiance. Vous vous sentez tyrannisé par cette idée lancinante que pouvez perdre votre partenaire à tout moment.

Vous ressentez un vide et du désintérêt en son absence.

De plus, quelles que soient les marques et les preuves d’attachement qu’on vous montre, vous avez une impérieuse nécessité de vous assurer que vos pires craintes n’arriveront jamais. Vous cherchez à contrôler ce qu’il/elle fait; Qui il/elle voit et pour cela vous devez garder le lien quoiqu’il en coûte. Ce sont alors des mails et des coups de fils nombreux et harcelants qui ponctuent vos moments sans lui/elle.

Par ailleurs, vous vivez chaque séparation comme un abandon. Sans lui/elle, l’angoisse monte ainsi que de très mauvais scénarios. Vous avez régulièrement la sensation de ne pas pouvoir fonctionner sans lui. Vous êtes perdu et n’arrivez pas à vous occuper tant la pression laissée par son absence est forte. Tant la menace est lourde. Rien n’a d’intérêt ou de saveur car, sans lui/elle, votre vie perd de son sens.

De plus, vous investissez totalement le champ du couple au détriment de votre environnement social et amical.

Vous poussez votre partenaire à renoncer à des plaisirs ou des activités (crises de pleurs, de panique, chantage affectif, menaces de séparation…)

Vous ressentez une jalousie très forte à l’égard de qui s’intéresse ou interagit avec votre partenaire. A l’égard de qui l’intéresse ou qui il rencontre. C’est oppressant et parfois vous en arrivez à faire une crise ou un scandale tellement ce sentiment vous dépasse.

Vous êtes en proie aux crises de larmes et de panique.

Enfin, vous le harcelez de questions sur son emploi du temps. Refusez des sorties pour éviter les interactions et les tentations supposées. Pour ne pas vous sentir abandonné quand il/elle sera au milieu de vos amis. D’ailleurs, vous avez envie de lui crier « mais je ne te suffis pas? »

Quelques pistes pour dépasser cet état de dépendance affective

Non, vous ne lui suffisez pas et cela est normal. L’être humain est un « animal social » qui a un besoin d’appartenance et d’ interactions avec ses congénères. Ce n’est pas votre partenaire qui provoque ces situations.

Ce n’est pas à lui/elle, non plus, de renoncer à tout pour vous préserver.

Enfin, ce n’est pas à lui/elle ou aux autres que vous ne faites pas confiance, mais à vous-même. Et tant que vous ne ferez pas un travail profond sur vous, vous resterez dans cet état de détresse.

Pour conclure, ceci étant dit, rien de ce qu’il/elle fera ou dira pour vous le prouver ne fera taire cet état. Vous l’avez remarqué : même lorsque vous êtes à deux (instant que vous avez souhaité et qui devrait être idéal), vous redoutez ses pensées !!! Vous n’avez de cesse de lui demander « à quoi tu penses », l’angoisse au ventre, troublant ainsi ces quelques moments de quiétude à deux.

Un travail sur soi

Comme souvent quand il s’agit de combattre des fonctionnements installés, les exercices que vous allez mettre en place ne seront pas faciles. En revanche, avec le temps, ils vont devenir naturels et vous aideront à reprendre la main sur vos émotions. Vous allez lâcher prise et vous sentir de mieux en mieux dans votre relation de couple car vous allez vous débarrasser de tous les sentiments parasites que vous procurait cet état de dépendance affective.

Reprendre la main sur les différents domaines de son existence

afin de réintroduire des satisfactions individuelles et reprendre confiance en soi. Le but est de faire la démarche de modifier les aspects qui vous posent problèmes ou qui vous rendent mal à l’aise. Ce que vous pouvez améliorer et qui vous apporterait du plaisir. Cela peut passer par le soin de votre image :

  • un relooking,
  • le sport
  • un projet,
  • et bien d’autres choses qui vous permettrait de vous sentir mieux.

Travailler la confiance et l’estime de soi

Il existe des exercices pour cela mais vous pouvez tout d’abord décider de lister tout

  • ce qui vous rend fiere,
  • ce que vous avez réalisé et qui a été utile pour vous-même et les autres,
  • les nouvelles choses que vous avez apprises,
  • vous pouvez décider d’entreprendre un défi qui vous tient à coeur. Pour lequel vous n’êtes jamais passé à l’action par manque de confiance.

Réinvestir l’environnement social et amical

  • Vous pouvez reprendre contact avec vos amis et programmer des sorties avec eux.
  • Vous lancer dans de nouvelles activités associatives ou sportives…

Travailler les émotions afin

  • d’apprendre à les gérer
  • maîtriser son stress
  • éradiquer les pulsions et les émotions négatives
  • apprendre à positiver

En conlusion

L’objectif est de faire tout ce qui déclenchera de la satisfaction. Qui vous permettra de vous redécouvrir sous un angle plus valorisant. De décider de faire plus de choses pour vous et en dehors du couple. De prendre votre indépendance et vous ouvrir à nouveau à l’environnement extérieur. Vous définir en dehors du couple et constater qu’effectivement vous êtes en vie même quand vous n’êtes pas deux!

Enfin, si vous décidez de relever le défi de changer quelques uns de vos fonctionnements, vous verrez que vous instillerez un peu de souffle dans votre couple. Et dieu sait que votre partenaire en a besoin!!

Le couple, comme la famille devrait être le lieu où chacun de ses membres se sent en paix et en sécurité!!

 

Aller plus loin

cliquer sur le lien ci-dessous pour découvrir la méthode Tipi (anti-angoisse)

https://lavieautaquet.com/decouvrir-methode-tipi/

https://lavieautaquet.com/2018/03/21/les-causes-de-la-jalousie-dans-le-couple/

https://lavieautaquet.com/seance-gratuite-daccompagnement/

Pour une séance gratuite d’accompagnement

[recaptcha]

Vous acceptez de recevoir les dernières newsletters de ce blog par mail
Vous acceptez de recevoir les publicités de nos partenaires

Surtout n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :