METTRE FIN A LA JALOUSIE DANS SON COUPLE

Comprendre le sentiment de jalousie et le vaincre définitivement

 

La jalousie, sentiment bien inconfortable

La jalousie est un sentiment naturel. Nous l’avons tous expérimenté durant l’enfance, au sein de la fratrie et/ou de la famille, et plus tard dans nos relations amicales ou sentimentales. C’est ce sentiment d’insécurité qui nous pince le cœur et nous fait imaginer que l’on va perdre la place privilégiée que l’on occupe dans une relation.

Ce sentiment devient maladif quand il envahit tout l’esprit et l’espace dans le couple et que, la personne en proie à la jalousie ne pense qu’à cela et qu’elle lui donne une réalité.

Nous ne parlons pas de la « petite voix », face à des changements même imperceptibles, qui nous met aux aguets et nous pousse à être vigilant mais d’un sentiment irrationnel qui ronge intérieurement et prend tout l’espace dans la relation de couple. Et cela, en dehors de toute légitimité et malgré les tentatives de l’Autre pour nous rassurer.

Ainsi, dans cette dynamique irrationnelle, l’enjeu pourrait être de démasquer la « tromperie » ou de la déjouer afin de conserver sa relation de couple.

Au fil du temps, la jalousie va devenir un état permanent et douloureux qui mettra en péril la relation.

Est-il nécessaire de préciser que la jalousie prend source dans un manque de confiance et d’estime de soi ? De la volonté consciente ou inconsciente que l’Autre nous guérisse de cette faille ? Un gouffre sans fond que le ou la partenaire ne pourra jamais combler quelles que soient les preuves d’amour et les marques d’intérêt démontrées.

Il peut avoir été ravivé une première fois à l’occasion d’une infidélité dans son couple actuel ou précédent.

La peur n’évite pas le danger

La peur est une composante de la jalousie. Nous l’avons vu, être jaloux c’est avoir peur de perdre l’Autre ou la place privilégiée que l’on occupe au sein de la relation. Et comme être jaloux c’est vouloir l’assurance qu’il n’en sera jamais autrement ici et maintenant, plus tard et même après plus tard !!! C’est chose impossible. Donc, la jalousie maladive conduit à une angoisse indescriptible qui pousse celui ou celle qui en est victime à un contrôle excessif.

Cette recherche de contrôle va s’exercer sur les pensées et les sentiments du partenaire, son emploi du temps, ses relations, sans oublier la nature de ses relations avec autrui.

Par ailleurs, elle va pousser à trouver les preuves qu’il y a matière à avoir peur. La personne jalouse recherche toute donnée et tout indice qui donnera corps à son sentiment de jalousie, en dépit des efforts de son partenaire pour la rassurer ou démentir.

Enfin, cet état intérieur étant devenu sa réalité, même l’absence de preuve sera une preuve et la fera redoubler de vigilance dans sa quête aux indices.

En conclusion, il est quasi impossible de rassurer une personne jalouse. Elle seule en a le pouvoir et cela, en effectuant un travail sur elle-même.

L’élément déclencheur de la jalousie

Il y en a toujours un, plus ou moins tangible : un intérêt plus ou moins marqué à l’égard d’une autre personne au cours d’une soirée ou d’un évènement, un compliment reçu ou fait, un regard, une marque d’attention, etc….

L’absence d’évènement peut également déclencher la jalousie. Ainsi, la routine s’installant dans le couple peut être comprise comme du désintérêt à son encontre, une lassitude ou le sentiment d’un amour qui décline.

Cependant, ce qu’il est bon de savoir, c’est que la jalousie était tapie depuis bien longtemps au fond de vous ou de votre partenaire et attendait Le signal pour se déployer (réminiscences de l’enfance ou d’une expérience amoureuse passée). Une fois libérée, elle va s’attacher à tout voir, ressentir et relire sous ce prisme en dehors de toute rationalité et en dépit de toute tentative pour la contenir.

La jalousie c’est un peu comme une attaque de panique où chaque geste quotidien du partenaire nous ferait entrevoir une autre réalité, une intention cachée, une envie d’ailleurs, de quelqu’un d’autre ou de quelque chose d’autre, sans nous évidemment.

Et ainsi chaussé de ces lunettes déformantes, on voit chaque évènement ou détail de sa relation et de sa vie avec le partenaire sous l’angle de la paranoïa et de la peur.

Enfin, on se dit que l’on doit savoir ce que l’autre a dans la tête, ce qu’il est ou serait capable de faire si on ne « veillait pas au grain ». Le monde alentour nous semble plein de pièges et de tentations pour son partenaire.

Une perte de contrôle

Sous l’emprise de la jalousie, plus rien n’est rationnel. La peur de perdre l’autre prédomine et la menace se fait de plus en plus imminente. C’est la fuite en avant : à peine rassuré vis-à-vis de telle ou telle chose, un autre danger potentiel fait surface. On se sent stupide, honteux et pourtant il est impossible de stopper cette petite voix qui nous ordonne de contrôler encore et encore pour se rassurer (oh, un bref moment !).

Chaque alerte est un coup de poignard dans le cœur. Une douleur qu’il faut faire taire en s’assurant que l’Autre est bien à 100 % fidèle, heureux en couple et qu’il ne saisira aucune opportunité d’être tenté.

Mais, même si on fait confiance au partenaire peut-il en être de même vis-à-vis des autres ? Les tentateurs ? (Oui, car tous les jaloux ne prêtent pas à leur partenaire un penchant pour le vice ou la tromperie mais peuvent accorder à l’environnement ce pouvoir surnaturel qui conduirait à faire pêcher l’Autre « à l’insu de son plein gré » !).

En conclusion :

La jalousie conduit à la perte du contrôle de ses émotions, en laissant divaguer son imagination. Elle induit également la sensation de ne plus pouvoir influer sur le bien être de son couple tant la menace semble importante et indépendante des efforts que l’on fait ou que l’on ferait.  C’est un peu comme si on remettait ce pouvoir à l’unique volonté du partenaire. A son intégrité (sans cesse contesté par le sentiment de jalousie et mise à l’épreuve par la tentation).

Enfin, ce climat de suspicion dans le couple finit par altérer la spontanéité du partenaire et sa capacité à échanger ouvertement et naturellement sur ce qu’il vit en dehors de son couple. Il peut même induire un certain manque de transparence de sa part tant il redoute d’avoir à se justifier et essuyer une nouvelle crise.

La jalousie, un combat contre soi-même

Si le premier réflexe du partenaire qui subit une crise de jalousie est de vouloir être rassurant sur ses sentiments et ses agissements, il n’est, toutefois, pas la meilleure solution. En effet, la première crise de jalousie (quand elle est « compulsive » ou « maladive ») en dehors de toute remise en question personnelle, n’est que le début d’une longue série.

Ce qu’il se joue dans le phénomène de jalousie est le manque d’estime et de confiance en soi avec le besoin (inavoué et inconscient) d’être sans cesse rassuré par les autres et notamment, le conjoint.

Et quand bien même seriez-vous 24/24h ensemble que la personne jalouse aurait peur de ce que vous pensez et vous demanderait de la rassurer.

C’est elle-même qu’elle redoute. Elle sous-estime son pouvoir de conserver l’amour et l’intérêt d’autrui. Elle se sent incapable de lutter contre quiconque viendrait à convoiter son partenaire.

Et plus son malaise va grandir et plus la personne jalouse va se déprécier. Au plus elle se sentira dépréciée et plus les possibilités d’être trompée ou quittée lui sembleront évidentes.

Donc vous l’aurez compris : il est indispensable de ne pas donner corps à ce sentiment. Rassurer ne veut pas dire rentrer dans le jeu de la jalousie en justifiant tous vos faits et gestes, en renonçant aux sorties sans votre partenaire ou aux nouvelles connaissances.

Cela ne veut pas dire non plus de l’autoriser à vous traquer et tracer sans fin car très vite cela ne sera plus suffisant.

Quelques pistes pour en finir avec la jalousie dans son couple

Trouver le juste compromis

Ne pas rentrer dans la transparence totale : cela deviendrait incontrôlable et liberticide au risque de mettre en péril le couple,

Ne pas jouer le jeu « du coupable et de la victime » : à moins de provoquer sciemment sa jalousie ou d’avoir depuis le début de la relation des comportements inappropriés, si rien n’a changé dans votre attitude il n’y a aucune raison de la remettre en question,

Eviter chantage et culpabilisation : aucune preuve, aucune action, aucun renoncement ne mettra le couple à l’abri (sur la durée) de la jalousie,

Attention toutefois à ne pas être rejetant et/ou à marquer trop d’indifférence ou de mépris à l’égard de sa jalousie. Cela aurait comme conséquence d’accentuer son sentiment d’insécurité. Reconnaître sa souffrance, la prendre en compte et l’aider à trouver les solutions pour en sortir. Mais vous n’êtes pas sa solution,

Prendre soin de son couple

Pour cela, renforcer les liens dans le couple : la fameuse routine, coupable de tant d’inconfort dans l’existence !!! Réinventer des moments de tendresse et d’aventure. Recommencer à faire des projets à deux. Cela est rassurant,

Restaurer une complicité et le dialogue entre vous. La routine, l’habitude ou le manque de temps peut avoir altéré la relation, transformant la passion des premiers temps en une cohabitation silencieuse ou animée de banalités frustrantes. Ceci peut être le facteur qui va pousser à interpréter cet état de fait comme le signe de l’ennui ou du désintérêt. Ce « petit coup de mou » peut laisser supposer et imaginer plein de choses. Le dialogue reste primordial dans le couple car il permet de savoir où en est chaque protagoniste de la relation. Il évite les fausses idées, les interprétations et aussi les mauvaises surprises,

En revanche, complicité ne veut pas dire fusion, aussi, il est important que chacun ait un moment à lui. Un moment de qualité où il peut s’accorder du temps seul ou avec des amis. Et cela est d’autant plus vrai pour l’élément du couple qui ressent de la jalousie. Il ne doit pas faire semblant ou « faire passer » le temps en attendant de pouvoir rejoindre et questionner son partenaire. Cette frustration ne fera qu’amplifier son sentiment de solitude et les fantasmes de son imagination.

Travailler sur soi et en profondeur

Sortir du déni : il est souvent difficile pour une personne jalouse de se présenter telle quelle, elle aura plutôt tendance à donner tous les exemples et arguments pouvant donner corps au sentiment en question. Et donc à être culpabilisante.

Inviter le ou la jalouse du couple à faire un réel travail sur son histoire. Il ou elle a besoin d’y puiser les évènements et les ressentis qui ont pu générer de la peur ou de l’insécurité et la transformer en jalousie. S’il s’agit de l’histoire passée du couple : y revenir car cela prouve que les raisons de « l’incident » lui échappent encore et de ce fait qu’il lui impossible d’aller de l’avant.

Travailler sur les émotions et reconstruire sa logique et ses croyances,

Trouver les ressources pour prendre sur soi et contenir l’imaginaire pour éviter qu’il ne s’emballe.

Respecter les fondamentaux

Pour conclure : si le partenaire doit être sécurisant en montrant patience et tolérance, c’est avant tout au sujet jaloux d’agir, de prendre sur lui et d’effectuer le plus gros du travail.

Si l’évènement déclenchant est une infidélité passée dans le couple, il est clair qu’un travail de concert est nécessaire en amont. Il sera bon de revenir sur cette période.

Le membre « infidèle » devra apporter les explications suffisantes et prendre sa part de responsabilité. En effet, il n’est pas rare que la justification apportée, dans ces cas- là, ne soit pas objective mais une série de remises en question de l’Autre. Cette remise en cause peut induire que l’évènement pourrait être susceptible de se reproduire si on se montre, encore une fois, décevant aux yeux de son partenaire…. Cela crée ainsi un climat insécure. Des solutions et des engagements concrets doivent être pris respectivement.

Le couple ne va pas de soi. Il est mis à rude épreuve en l’absence de dialogue, de complicité, de respect et de transparence. Les marques d’attention et d’amour en sont le ciment.

Pour aller plus loin 

https://lavieautaquet.com/2018/01/08/prendre-soin-de-couple-malgre-temps-passe/

https://lavieautaquet.com/2018/03/21/comment-sortir-son-couple-des-tensions/

https://lavieautaquet.com/seance-gratuite-daccompagnement/

Surtout n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :