fbpx

LE HARCELEMENT MORAL AU TRAVAIL

Etes- vous harcelé ?

Le harcèlement au travail n’est pas toujours compris comme tel. Il revêt de multiple formes. Les personnes victimes de ces agissements en souffrent mais s’interdisent de penser ou ne savent pas qu’ils sont en situation de harcèlement.

Cela fait un certain temps que vous vivez une situation au travail qui vous fait souffrir et sur laquelle vous n’avez plus ou pas le contrôle ?

Vous subissez tous les jours ou plusieurs fois dans la semaine les reproches, l’agressivité d’un ou plusieurs collaborateurs, d’un supérieur à tel point que cela a fini par dégrader votre qualité de vie au travail et à la maison, votre confiance en vous et même votre performance professionnelle ?

Vous vous retrouvez quotidiennement ou plusieurs fois par semaine en conflit avec un ou plusieurs collègues, un supérieur et ce, quoique vous fassiez pour l’éviter, le circonscrire ou l’apaiser ?

Vous vous retrouvez régulièrement « incompétente » car on vous cache des informations, données ou consignes qui vous auraient permis de travailler correctement ?

Il vous semble devenir fou parce que votre travail ou la trace de celui-ci disparaît régulièrement alors que vous l’avez effectivement réalisé ou sauvegardé ?

On fait passer de fausses informations à votre encontre et cela a fini par vous isoler ou vous créer des inimitiés et/ou conflits avec d’autres collègues ?

Il vous semble avoir tout tenté : l’évitement et la fuite, la négociation, la confrontation mais rien ne marche ?

Vous êtes anxieux, stressé parce que quoique vous fassiez, vous en arrivez toujours aux mêmes situations conflictuelles et épuisantes ? Vous ne pensez plus qu’à cela ?

Vous finissez même par être moins performant, déconcentré et cela se ressent dans votre travail jusqu’à mettre en péril l’image que vous avez de vous? Vous vous sentez seul, impuissant et peut être démoralisé ?

Dans un premier temps il est bon de savoir si ce qui se joue entre vous et la personne avec qui vous êtes en conflit ou situation délicate relève du harcèlement, de la persécution voire de la manipulation. En effet, après des semaines passées à endurer la situation, il faut pouvoir prendre le recul suffisant pour qualifier exactement le phénomène. Bien qu’ils  conduisent tous 3 aux mêmes effets sur vous et le climat de travail, ils doivent être distingués afin de vous permettre de mettre en place les bonnes stratégies ou les recours adéquats.

Le harcèlement moral au travail

Dans le phénomène de harcèlement, qu’il soit moral ou sexuel, il y a la notion de « répétition »« L’intention de nuire » n’est pas obligatoire. Un conflit généré systématiquement par une même personne à votre encontre peut être qualifié de harcèlement moral puisqu’il vous pousse régulièrement à vous en protéger ou à y répondre.

1/ Définitions du harcèlement

Article L1152-1 du code du travail :

« Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel ».

Article L1152-2 du code pénal :

« Aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire, directe ou indirecte, notamment en matière de rémunération, de formation, de reclassement, d’affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, de mutation ou de renouvellement de contrat pour avoir subi ou refusé de subir des agissements répétés de harcèlement moral ou pour avoir témoigné de tels agissements ou les avoir relatés ».

Article 222-33-2 du code pénal :

« Le fait de harceler autrui par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel, est puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende ».

Les psychologues s’entendent à le définir comme « une relation conflictuelle sur le lieu de travail, aussi bien entre collègues qu’entre supérieurs et subordonnés. La personne harcelée, la victime, est agressée de façon répétitive, le but étant de l’exclure ». 

« Il est constitué d’agissements hostiles qui, pris isolément, pourrait sembler anodins, mais dont la répétition constante a des effets pernicieux ».

« Toute conduite abusive (gestes, paroles, comportement, attitude…) qui porte atteinte, par sa répétition ou sa systématisation, à la dignité ou à l’intégrité psychique ou physique d’une personne, mettant en péril l’emploi de celle-ci, dégradant le climat de travail ».

2/ La persécution

Il s’agit d’un ensemble de comportements du fait d’un collègue ou d’un supérieur, parfois manipulateurs ou manipulatoires, qui vous conduisent à des situations conflictuelles récurrentes, à la dégradation de la qualité de votre travail et autres situations insupportables à vivre. C’est également ce qu’il ne fait pas ou ne vous dit pas.

Ces comportements n’ont pas forcément un but malveillant de vous créer sciemment un préjudice mais peuvent prendre de l’ampleur, devenir systématiques jusqu’à vous enfermer dans un schéma relationnel où vous êtes la victime et lui, le persécuteur. La persécution est le fait d’un individu, quelle que soit la raison consciente ou inconsciente, pour attirer attention et reconnaissance et ce au détriment de sa victime. Ce phénomène est souvent lié au système de valeurs et la remise en cause de ces dernières.

C’est la systématisation de ce mode relationnel qui va générer la souffrance, l’impuissance à agir ou stopper le harcèlement car à ce stade, vous, la victime, n’ayant pas de recul sur la situation avez joué et y jouez un rôle au même titre que votre persécuteur.

Rassurez- vous, il n’y a pas de fatalité et des solutions sont là pour stopper le phénomène et repartir sur de bonnes bases !!

3/ La manipulation

Elle relève, hélas, de fonctionnements pathologiques (personnalité à fonctionnements perverses narcissiques ou paranoïaques par exemple). Dans ce cas, il existe une vraie volonté de nuire ou de se mettre en avant à votre détriment. A ce stade, il s’agit d’un réel trouble qui passe par du harcèlement moral. C’est inconscient et c’est son mode de fonctionnement principal. Il ne servira à rien de débattre avec cet individu : il est dans le déni total, le refus de communiquer et s’arrangera pour vous faire croire que tout est de votre faute !! Pire que cela, toute tentative de votre part alimentera l’intensité de son comportement (perversion ou paranoïa) et pourrait faire qu’il mette un point d’honneur à ne plus vous lâcher !!

Oui, le « pervers narcissique » agit avant tout comme un prédateur qui se nourrit de vous et des traits de votre personnalité qui lui font défaut. Oui, le « paranoïaque » se défend  et œuvre pour que vous ne mettiez pas délibérément en péril son travail, son poste, ses compétences, son fonctionnement ou sa légitimité (car il vous prête des intentions que vous n’avez pas !!).

Dans cette hypothèse, la manipulation peut être qualifiée de harcèlement moral et doit être signalée le plus tôt possible auquel cas cet individu ne cessera pas ses agissements. De plus, sa grande habilité est de réussir à vous faire passer pour l’élément dysfonctionnel aux yeux des autres.

 N’allez pas sur son terrain, vous êtes perdant, à coup sûr!!!  

Opter pour les bonnes stratégies :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N31146

Séance gratuite d’accompagnement

 https://lavieautaquet.com/2017/10/12/harcelement-bonnes-attitudes-a-adopter/

7

Surtout n'hésitez pas à laisser un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :